Faisons de l’écolonomie

L’écolonomie : l’expérience « durable » d’un chef d’entreprise du Nord de la France (il a écrit déjà trois livres dont le dernier sur ce sujet).

Article de Libération du 1er juillet 2020 : « On accepte sans sourciller qu’une crevette fasse trois fois le tour de la planète avant d’arriver dans nos assiettes. Avons-nous perdu tout sens commun ? »

https://www.liberation.fr/evenements-libe/2020/07/01/faisons-de-l-ecolonomie-relancons-l-economie-en-tenant-compte-de-l-ecologie_1792240

Contribution de Sylvie G.

« On est ruinés par cette dette ! « 

Coup de gueule salutaire de Coline Serreau sur France Inter le 24 mars 2020

« Et ça enrichit qui ? Les marchés financiers… Les rois de France très régulièrement … ont annulé la dette publique et ils ont remis les compteurs à zéro. »

ARS du Grand Est : un cost-killer * très cher !

En quelques chiffres, tirés d’un article du Républicain Lorrain du 12 juin 2020 :

  • les anciennes ARH, agences régionales de l’hospitalisation comptaient 30 salariés
  • les ARS (région agrandie) en 2020, c’est 800 salariés, équivalant à 700 temps pleins
  • le directeur général touche 16 000€ brut soit 12 320 € nets par mois, plus qu’un ministre !
  • la masse salariale globale de l’ARS : 55 M€ soit 55 000 000 : 700 : 12 = 6547 € brut ou 5042 € nets par mois en moyenne !!!

Toujours d’après le Républicain Lorrain, le COPERMO de janvier 2020 prévoit la suppression de 1000 postes au CHRU de Nancy d’ici 2033 !

Conclusion : ce cost-killer* qui coûte très cher à la collectivité ne s’est il pas trompé de cible ? N’y-a-t il pas d’autres économies à faire ?

Pourquoi l’indicateur du PIB est inepte face aux enjeux écologiques

Eloi Laurent est économiste à l’OFCE et professeur à Sciences-Po et à Stanford. 

Le PIB, un obstacle à la transition écologique ? La croissance, une illusion ?

« Les préoccupations écologiques sont devenues la priorité des Français… Et cela va être renforcé par la période du confinement qui nous a contraints à nous poser des questions sur ce qui est essentiel et sur ce qui ne l’est pas…. Il ne faut pas relancer l’économie, il faut réinventer l’économie » (Républicain Lorrain du 05/06/2020)

L’étude du Lancet sur l’Hydroxychloroquine démontée pr le Dr Douste-Blazy !

« Philippe Douste-Blazy démonte l’étude qui discrédite le traitement du professeur Raoult publiée dans la revue médicale « The Lancet ». Il en profite également pour tout balancer en direct… »

« Cet examen a soulevé à la fois des inquiétudes liées à la méthodologie et à l’intégrité des données« , soulignent-ils, avant de faire une longue liste de points problématiques, du refus des auteurs de donner accès aux données à l’absence d' »examen éthique« . (une dizaine de scientifiques cités par LCI)

Aberration de la consommation de viande bovine : et si on la diminuait ?

7 à 16 kg de graines de soja sont nécessaires pour produire 1 kg de viande.

Si les Américains consommaient 10% de viande en moins, la quantité de céréales économisée pourrait nourrir 1 milliard de personnes souffrant de la faim.

Source : https://www.combactive.fr/sinformer/consequences-ecologiques/1037-2/

Entre 1970 et 2009 la consommation de viande est passée de 25 kg par personne et par an à 38 kg. Or il faut  :

  • 4 calories végétales pour produire 1 calorie animale de porc ou de poulet,
  • 11 calories végétales pour le boeuf ou le mouton.

Ces animaux d’élevage sont la cause de :

  • 18 % des émissions de gaz à effet de serre,
  • 9 fois plus de pollution à l’azote (par les excréments) que celle causée par toute la population humaine sur Terre,
  • l’utilisation d’un tiers des terres arables de la planète,
  • 40 % du produit agricole mondial,
  • maladies sorties d’élevage malsains ou contre-nature : « vache folle », grippe aviaire, …

Source : https://www.consoglobe.com/rapport-effrayant-viande-4017-cg