Actions individuelles

Produire plus d’énergie n’est pas notre seul avenir, économisons la.

Très belles explications simples et compréhensibles sur la consommation d’énergies.

Mme Mathilde SZUBA veut poser la question de l’énergie que chacun de nous consomme. « Plus on est riche, plus on consomme… Mettre les pauvres comme bouclier pour ne surtout pas faire la transition énergétique, c’est vraiment de l’instrumentalisation.  »

Plutôt que d’augmenter la taxe sur le carbone (qui pénalise les plus faibles revenus), elle propose une politique de quotas : cela repose sur une limitation de la quantité d’émissions en valeur absolue de ce que chacun émet. Chacun a sa portion de droits de gaz à effet de serre et décide ce qu’il veut en faire.( bien chauffer sa maison et moins prendre l’avion…) Du coup, d’année en année, on pourrait réduire le montant personnel de chacun.

————————————————————————————————————–

Après la Convention pour le Climat des 150 citoyens

La démocratie s’exprime par le VOTE :

« L’enjeu, c’est que le débat qui a eu lieu à 150 se diffuse à 44 millions d’électeurs.  » Cyril Dion https://www.voterpourleclimat.fr/

————————————————————————————————————–

Mission Climat

« Votre mission, si vous l’acceptez, est de proposer un scénario climat 2030 pour la France, permettant de limiter les impacts du dérèglement climatique à un niveau soutenable. Pour ce faire, nous mettons à votre disposition quelques paramètres, un modèle de calcul et un joli tableau de bord. »

http://mission-climat.io/

————————————————————————————————————–

ZERO DECHET : progrès ou illusion ?

Podcast de jefaisdemonmieux-lepodcast.fr : https://www.jefaisdemonmieux-lepodcast.fr/2020/06/02/

————————————————————————————————————–

Une batterie écologique à bas coût pour l’Afrique

Des ingénieurs suisses lancent la production « industrielle » d’une batterie écologique à bas coût qu’ils ont mis au point. Cette batterie doit permettre aux habitants d’Afrique subsaharienne de s’éclairer et de charger leur téléphone portable, sans être empoisonnés par la combustion du kérosène qui est utilisé dans les lampes à pétrole. Les explications de Dominique Desaunay

————————————————————————————————————–

ON EST PRET

On est prêt à agir pour la planète. On est prêt à changer nos habitudes.

11 actions individuelles pour préserver la planète : un site juste génial !

www.onestpret.com

————————————————————————————————————–

Aurélien BARRAU : Le plus grand défi de l’Histoire de l’Humanité

« Les petits gestes du quotidien :

  • moins de déplacements motorisés
  • moins d’achats sur les sites aux pratiques peu responsables qui tuent les commerces de proximité et échappent souvent aux impôts nationaux;
  • moins d’achats en grande surface
  • moins de produits transformés
  • choix privilégiés des produits locaux
  • moins de viande
  • plus de « bio » pour ceux qui en ont les moyens
  • moins de chauffage et de climatisation
  • des économies d’eau
  • une baisse de l’usage des produits chimiques
  • moins de déchets
  • boycott des emballages en plastique
  • plus de partage
  • moins de renouvellements des objets techniques
  • plus d’achats d’occasion
  • choix de la réparation plus que du changement
  • boycott des entreprises aux pratiques sociales violentes
  • respect des habitats animaliers »

————————————————————————————————————–

« Ne nous laissons pas dicter nos désirs »

Pour cela, je suis passée de « ce dont j’ai envie » à « ce dont j’ai besoin ». Ensuite à ce « dont j’ai besoin » j’y ai adjoint « où » et « comment » … cela semblera évident pour nombre d’entre nous, cela demande malgré tout un peu d’effort :

– favoriser les circuits courts de sa région (locavor.fr)

– éviter les enseignes favorisant les « caisses automatiques »

– privilégier les produits BIO

– contribuer à réduire sa consommation de viande

– restreindre la part des objets polluants dans son quotidien (plastique, produits chimiques, emballages non nécessaires …)

– favoriser le « fais-le-toi-même » (DIY)

– poursuivre l’effort de solidarité 

Dans le cadre de l’après covid-19, c’est sur ce dernier point que je voudrais réfléchir : LA SOLIDARITE. Qu’est-ce qu’on a fait d’utile durant le confinement et qu’on ne fera plus, après ?

L’EcoVoiturage s’est développé, pourquoi pas l’EcoCourses ? Nous allons tous, au moins une fois par semaine, dans un magasin de proximité pour quelques articles seulement ou de plus importants achats ! Pourquoi ne pas imaginer le coup de téléphone à untel ou unetelle avant de sauter dans sa voiture ? Pas besoin de fabriquer un réseau, commençons par nos ami(e)s proches, ceux sur qui on a pu compter, ceux qui pourront compter, à leur tour, sur nous. Faisons germer l’idée, faisons la croître !

Contribution de Sylvie G.

————————————————————————————————————–